OBSERVATOIRE DE RECHERCHE EN ENVIRONNEMENT DE NAMBÉKAHA (OREN)

FICHE IDENTITÉ DU PROJET

Intitulé de l’opération

Volet 2 du programme AMRUGE-CI2 (Appui à la Modernisation et à la Réforme des Universités et Grandes Écoles) notamment son sous-volet 3 : Appui à la création d’un observatoire de recherche

Lieu d’intervention

Nambékaha Sous Préfecture de Tioroniaradougou

Type de projet

Renforcement des capacités de recherche

Thématiques

Climat-Hydrologie ; Biodiversité-Agriculture; Socio-économie

Porteur du projet

Institut de Recherche pour le Développement (IRD), représentation d’Abidjan
Université Peleforo Gon Coulibaly (UPGC), Korhogo

Coordonnateur

Dr. SILUE Siélé
Enseignant-Chercheur, UPGC, Korhogo

Principaux partenaires du projet

Côte d’Ivoire : Universités Publiques de Côte d’Ivoire,  
SODEXAM (Direction Nationale de la Météorologie),
LMI NEXUS (Climat-Eau-Energie-Agriculture en Afrique de l’Ouest et Services climatiques)
France : Institut de Recherche pour le Développement (IRD)

Durée du projet

3 ans (2021-2023)

Financement

Financement de l’AFD à travers le C2D (Contrat de Désendettement et de Développement) dans le cadre du volet 2 du programme AMRUGE-CI2 (Appui à la Modernisation et à la Réforme des Universités et Grandes Écoles) notamment son sous-volet 3 : Appui à la création d’un observatoire de recherche

Contexte :

Le développement de la recherche au service de la communauté scientifique et des populations est depuis lors, une priorité pour l’Etat de Côte d’Ivoire. Les nouvelles orientations stratégiques du secteur de la recherche et de l’innovation technologique en 2011, ont préconisé la mise en place de pôles de compétences pour soutenir la recherche et la rendre plus efficace. Par ailleurs, dans le cadre des réformes de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, les responsables et les acteurs du système de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de Côte d’Ivoire ont émis le vœu de voir leur pays développer un écosystème de référence en matière de moyens communautaires (Centre National de Calcul, Centre National d’Analyse, Observatoires de recherche). En ce qui concerne les observatoires de recherche, les observations régulières sur de longues périodes ont été et apparaissent de plus en plus comme un dispositif incontournable d’accompagnement de la recherche et aussi une réponse à des engagements contractuels envers l’état. En effet, la collecte et la diffusion de données pertinentes, précises et actualisées sont d’une importance capitale pour améliorer la connaissance de l’environnement. Disposer rapidement de la donnée est une condition indispensable pour le développement de stratégies et de politiques efficaces en vue de l’adaptation au changement climatique, de la lutte contre la désertification et de la protection de l’environnement de manière générale.

Objectif Général :

Mettre à la disposition des communautés scientifiques concernées (de Côte d’Ivoire et du reste du monde) un ensemble de données et d'informations pour réaliser des études de processus permettant de mieux appréhender les couplages entre dynamique atmosphérique, cycle hydrologique et dynamique de la végétation.

Objectifs spécifiques :

  • Équiper l’observatoire, le rendre accessible, fonctionnel et faire en sorte qu’il soit en mesure de générer les données nécessaires au développement durable du pays
  • Assurer et maintenir une activité d’observation permanente de phénomènes naturels et anthropiques ;
  • Contribuer à la compréhension du fonctionnement des écosystèmes sensibles du nord de la Côte d’Ivoire afin d’étudier leur évolution sous contraintes anthropiques ;
  • Proposer des outils de diagnostic et des mesures d'anticipation ou de restauration